Enjeux et spécificités du projet

Le lycée des Métiers CFA CFP Sainte Catherine au Mans est tourné vers 2 secteurs : les métiers de la restauration et les métiers du tertiaire. Souhaitant améliorer les conditions d’accueil des élèves dans les locaux professionnels de cuisine-restauration, améliorer la visibilité de l’établissement depuis la rue, sécuriser et réorganiser les différents flux aux abords de l’établissement et réfléchir de manière globale aux problématiques de chauffage et d’isolation de certains bâtiments, le lycée a confié à AMOFI une mission de schéma directeur immobilier en vue de la restructuration et l’extension de l’établissement.

L’objectif de l’étude était également de repenser l’organisation des locaux pour tenir compte de l’accessibilité handicapée.
Une fois le schéma directeur validé, le programme technique détaillé de la première priorité a été réalisé. Ce programme technique détaillé a été construit pour répondre aux besoins de l’école hôtelière et à la sécurisation des flux, il prévoit ainsi :

– la construction d’un nouveau bâtiment comprenant

o 2 cuisines pédagogiques et leurs locaux associés,
o 2 salles de restaurants pédagogiques et leurs locaux associés,

– l’aménagement du site pour permettre :

o la distinction des flux,
o la sécurisation du site,
o l’accessibilité des nouveaux locaux depuis l’entrée de l’établissement,

– l’aménagement des locaux laissés vacants suite à la construction neuve pour implanter temporairement :

o la formation des cuisinistes dans le restaurant Saint Vincent,
o agrandir la plonge de la restauration collective
o aménager une salle à manger des personnels plus grande.

AMOFI a ainsi accompagné le maître d’ouvrage pour la réalisation de son schéma directeur immobilier, puis pour la rédaction du programme technique détaillé, pour le choix de l’équipe de maîtrise d’œuvre puis pour le suivi des études. Aujourd’hui, l’équipe de maîtrise d’œuvre travaille sur la phase PRO du projet.

Démarche environnementale

Le maître d’ouvrage a souhaité s’engager dans une démarche environnementale volontaire. Ce projet est subventionné par la Région Pays de la Loire, aussi, il intègre les demandes de la collectivité dans ce domaine.

Les cibles de la démarche HQE ont été priorisées ainsi :
Cibles très performantes : 3 (chantier à faible nuisance), 4 (gestion de l’énergie) et 7(gestion de l’entretien et de la maintenance).
Cibles performantes : 2 (choix intégrés des produits et procédés de construction), 6 (gestion des déchets d’activité), 8 (confort hygrothermique) et 10 (confort visuel).

Concernant la performance énergétique, l’équipe de maîtrise d’œuvre a proposé de concevoir un bâtiment passif.
Le projet permet une économie d’énergie de plus de 70% par rapport au Cep max.
Un système de récupération de la chaleur des condenseurs de groupes frigorifiques est prévu pour la production d’ECS (Eau Chaude Sanitaire). Ce système permettra de couvrir plus de 90% des besoins d’ECS grâce à de l’énergie gratuite (basée sur une estimation de la consommation d’eau chaude journalière de 1500 litres).

L’énergie récupérée couvrira de l’ordre de 40% du Cep.

La production d’ECS représente 4,63 kg CO2/m2SHAB.an soit 92% des émissions de gaz à effet de serre. Le système de récupération évoqué ci-dessus permet de réduire de 83% les émissions de CO2 par rapport à la variante sans système de récupération.